Culture et Développement

S'abonner à flux Culture et Développement
Organisation non gouvernementale de coopération culturelle (depuis 1962)
Mis à jour : il y a 2 heures 54 min

Retour sur le Forum international Creative Mobilities

13 novembre 2017

© Culture et Développement – Programme Territoires Associés

Nouveau venu sur la scène des forums sur la mobilité, « Creative Mobilities » est le premier rassemblement en France pour les mobilités urbaines créatives. Porté par Culture et Développement et son programme Territoires Associés et le Syndicat Mixte des Transports en Commun de Grenoble, le Forum Creative Mobilities s’est lancé comme défi de repositionner l’humain et la créativité au centre des réflexions sur les mobilités et l’avenir des territoires.

« Pour engager les plans de déplacements urbains tels que nous rêvons qu’ils soient d’ici 2050, notre défi n’est pas seulement technologique, il est aussi culturel et artistique », souligne Yann Mongaburu, Président du SMTC.

« Creative Mobilities est né de l’identification de plus de 80 réalisations dans le monde liant art et mobilité. Nous avons ici à Grenoble, la chance d’avoir un écosystème propice à l’innovation, c’est pourquoi nous y avons convié nos experts internationaux », explique Valéria Marcolin, Co-fondatrice du Forum et co-directrice de l’ONG Culture & Développement.

Sous le haut patronage de la Commission nationale française pour l’Unesco et intégré dans le programme officiel de l’Année France-Colombie, le Forum a réuni fin septembre 70 intervenants représentants 15 pays et 33 métropoles et territoires, 6 délégations étrangères et 320 participants lors de 4 conférences plénières et 8 ateliers thématiques pour aider à construire un nouvel imaginaire culturel dans les mobilités de demain.

« Ce premier forum Creative Mobilities a été très riche. Nous voulions créer une communauté car pour gérer des enjeux complexes, il faut travailler ensemble (…). Des solutions très simples ont été imaginées de l’autre côté de la planète et ce forum est un véritable levier de rencontres et d’innovation pour imaginer quelles mobilités et quelles sociétés vivrons nous en 2050. La culture et les mobilités au service de nouveaux modes de vie durables, ainsi que la coopération internationale nous semblent aujourd’hui des leviers essentiels pour combattre tout isolement, toute exclusion ou enfermement mais également pour rêver nos territoires de demain, faire voyager les idées, nous ouvrir au monde et à la créativité, habiter le monde tout en préservant notre planète. » reprend Valeria Marcolin.

La ville de Medellin était mise à l’honneur. Longtemps considérée comme ville la plus dangereuse du monde, la métropole s’est transformée en 20 ans sous l’action des pouvoirs publics et grâce à l’innovation, la culture et les nouvelles mobilités. Le Métrocable de Medellin est « la fierté d’un peuple » plus qu’un moyen de transport, il a permis aux plus pauvres de sortir de leur isolement et de gagner beaucoup de temps. Une véritable Cultura Metro a été déployée avec notamment la  diffusion de campagnes focalisées sur les comportements à suivre lors des déplacements. « Par des messages vocaux, des affiches et des personnes ressources, la norme est rappelée » (Beatriz Villa, docteure en sociolinguistique à Grenoble et originaire de Medellin).

Ce grand projet a été mené avec la société grenobloise Poma. « L’expérience a commencé pour nous à la fin des années 90. Elle s’est mise en musique fin 2000. Et nous démarrons aujourd’hui la sixième liaison par câble. On a grandi les uns avec les autres, car l’idée était aussi de préparer les gens au choc culturel. On a pris, par exemple, le pari d’intégrer les enfants pour qu’ils s’approprient ces nouveaux transports », a expliqué Jean Souchal, président du groupe Poma.

En téléchargement, vous pouvez lire le communiqué rédigé par Anne Leemans (Yellow design Foundation) et Valeria Marcolin (Creative Mobilities).

Découvrez également sur Territoires Associés quelques bonnes pratiques de mobilités créatives dans des pays en développement :

La critique face aux enjeux culturels

13 novembre 2017

© OIF

Dans le cadre de sa mission de promotion de la diversité bculturelle et linguistique, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) organise un atelier régional de formation de journalistes culturels sur le thème de « La critique face aux enjeux culturels » du 27 novembre au 2 décembre 2017 à Lomé (Togo).

Cette action de formation s’inscrit dans la mise en oeuvre de son programme d’appui au renforcement des politiques et industries culturelles des pays francophones du Sud. L’objectif de ce programme est de renforcer les capacités humaines et institutionnelles des pays concernés en vue de contribuer à l’amélioration de leurs systèmes de gouvernance de la culture. Dans ce contexte, l’OIF cherche à renforcer son offre en formations à destination des journalistes culturels qui font de leur métier un enjeu de promotion de la diversité des expressions culturelles et qui oeuvrent à faire reconnaître les arts et la culture dans leur pays. Le renouvellement des formes et des objets de la culture, tout comme l’apparition de nouveaux supports d’information, ne manque pas de redéfinir les relations entre journalisme et culture. Il semble donc nécessaire de réaffirmer le rôle du critique culturel comme acteur essentiel du dialogue des cultures et le garant d’un monde riche, mais aussi plus sûr, de par sa diversité culturelle assumée.

La formation, qui s’adresse à des journalistes culturels issus des pays d’Afrique de l’Ouest, poursuit un double objectif :

  • Améliorer le niveau d’information et de compréhension des journalistes sur les enjeux culturels (interactions entre culture et développement, diversité culturelle, mondialisation culturelle, poids des industries culturelles dans le monde et leur importance comme vecteurs d’influence et de rayonnement international, etc.)
  • Transmettre des outils d’analyse critique d’œuvres culturelles de manière à renforcer leur travail de médiation auprès des publics. Des œuvres de plusieurs disciplines artistiques, notamment le cinéma, la littérature, les arts du spectacle, la musique, etc. seront notamment traitées

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de l’OIF.