Ouverture de l'événement mondial "Conakry, Capitale mondiale du Livre"

Chargé-e Territoires Associés - Gouvernorat de Conakry
Date de début : 23/04/2017 (Jour entier) Date de fin : 22/04/2018 (Jour entier)

Une année de festivités autour du livre et de la lecture

Le 23 avril 2017, va s'ouvrir une année de festivités autour du livre et de la lecture à Conakry (République de Guinée) dans le cadre de l'obtention du label UNESCO "Conakry, Capitale mondiale du Livre" (CCML) le 30 juin 2015.

Le label "Capitale mondiale du Livre" a été créé par l'UNESCO en 2001, suite à une résolution qui reconnaît « l'importance historique du livre comme instrument […] de diffusion de la connaissance et [comme] moyen […] pour en assurer la préservation ». Elle souligne également que « toute initiative en vue de promouvoir le rayonnement du livre est un facteur d'enrichissement culturel pour tous ceux qui y ont accès et, de surcroît, ne peut que sensibiliser davantage encore l'opinion […] et encourager la compréhension, la tolérance et le dialogue » (Résolution 31C/29). Ainsi, un comité de sélection composé de l’UNESCO et des professionnels du livre – Union internationale des Editeurs (IPA-UIE), Fédération internationale des Associations et institutions de Bibliothécaires (IFLA), Fédération internationale des Libraires (IBF) – élit annuellement une ville au titre de « Capitale mondiale du Livre ». La ville choisie s’engage alors à accomplir un effort particulier tout au long de l’année en réalisant des actions significatives autour du livre et de la lecture. Ont été successivement élues : Madrid (Espagne, 2001), Alexandrie (Egypte, 2002), New Delhi (Inde, 2003), Anvers (Belgique, 2004), Montréal (Canada, 2005), Turin (Italie, 2006), Bogota (Colombie, 2007), Amsterdam (Pays-Bas, 2008), Beyrouth (Liban, 2009), Ljubljana (Slovénie, 2010), Buenos Aires (Argentine, 2011), Erevan (Arménie, 2012), Bangkok (Thaïlande, 2013), Port Harcourt (Nigeria, 2014), Incheon (République de Corée, 2015) et Wroclaw (Pologne, 2016).

La capitale de la République de Guinée, Conakry, est nommée Capitale mondiale du Livre du 23 avril 2017 au 22 avril 2018. Irina Bokova, directrice générale de l’UNESCO, a salué « le fort investissement de la République de Guinée dans la promotion des livres et de l'alphabétisation [qui] témoigne d'une vision claire de la culture et de l'éducation en tant que moteurs du développement ». Par l’obtention du label UNESCO Capitale mondiale du Livre, CCML vise à mettre en œuvre une politique du livre et de la lecture publique forte pour accompagner le développement du pays.

Car, jusqu'à maintenant, malgré une volonté publique de développer le livre et la lecture publique en Guinée dans une optique de développement du pays, des obstacles entravent les impacts de ces efforts : accès au livre et à la lecture publique limité au milieu scolaire ; taux d’alphabétisation de 39,5 % encore faible ; maigreur du réseau de bibliothèques et médiathèques ; manque de livres, d’infrastructures dédiées et de personnel formé ; revenu moyen des ménages très faible ce qui pénalise le marché du livre ; industrie du livre modeste peinant à s’organiser en filière performante car ne comptant qu’une vingtaine d’éditeurs et la parution de seulement 50 titres par an ; offre en livres insuffisante face à la demande des jeunes. Mais le pays peut s'appuyer sur des forces : politique de lecture publique volontariste du Ministère de la Culture ; stratégie de développement déclinée dans la vision « Guinée 2035 » qui rassemble les différentes composantes de la société guinéenne et qui s’appuie sur la jeunesse ; forte implication de toutes les parties prenantes dans la promotion du livre (auteurs, industrie du livre, institutions nationales et internationales) ; forte demande des familles et des enfants en matière de lecture publique.

Les axes majeurs de travail durant cette année portent sur :

  • Le renforcement de la culture du livre, notamment dans les écoles, au niveau des institutions et du grand public ;
  • L’amélioration des infrastructures et de l’accès au livre ;
  • La présentation de la production écrite nationale et internationale
  • L’animation et l’incitation à la lecture tout au long de l’année, notamment au niveau de la jeunesse ;
  • Le soutien à l’industrie du livre en Guinée ;
  • Le soutien aux efforts d’alphabétisation et au recul de l’illettrisme ;
  • Le renforcement de la mobilisation autour du livre répondant aux attentes de la population.

Afin de répondre à ces objectifs, CCML s’appuie sur un vaste programme d’activités qui auront lieu tout au long de l’année, du 23 avril 2017 au 22 avril 2018. Une vingtaine de manifestations sont prévues pour créer un parcours initiatique par les livres. Visant à faire du livre un facteur de rapprochement des peuples et des communautés, ce parcours se décline autour des six composantes :

  • La « 9ème édition des 72 heures du Livre » qui vise à lancer officiellement CCML, promouvoir les actions programmées et promouvoir la filière du livre en Guinée ;
  • « Livres, Jeunesse et Sport » qui vise à promouvoir le livre et la lecture auprès des scolaires, dans 100 établissements de la ville : formations pratiques à l’usage du livre pendant 7 mois, clubs de lecture, tournois sportifs ;
  • « Livres et mobilité » qui vise à promouvoir le livre et la lecture auprès des populations défavorisées et isolées : bibliobus, médiathèques mobiles, création d’espaces de lectures dans les gares ferroviaires et maritimes, dans les stations-service, jardins et lieux de loisirs, développement des bibliothèques numériques ;
  • « Livres, société et institutions » qui vise à agir tout particulièrement dans les domaines de la citoyenneté et de l’alphabétisation : actions dans les bibliothèques communautaires et les maisons de jeunes, implication des institutions nationales ;
  • « Livres et auteurs » qui vise à nourrir la réflexion auprès des professionnels du secteur culturel, autour de thèmes identifiés tels que la littérature jeunesse, la politique nationale du livre, le droit d’auteur ou encore la filière du livre : colloques, ateliers, exposition universelle littéraire ;
  • La « 1ère édition de la Foire du Livre, de l’Edition et de la Papeterie » qui vise à soutenir les produits et les opérateurs guinéens qui opèrent dans ces secteurs économiques.

Par ailleurs, afin d’assurer l’efficacité de cette politique du livre et de la lecture publique, CCML s’appuie sur :

  • La prise en compte de la filière du livre dans sa globalité avec la mobilisation de tous les acteurs de la filière du livre (Etat, institutions, professionnels, organismes internationaux, associations, partenaires privés, etc.) ;
  • L’implication de la population locale qui montre un fort engouement pour la lecture ;
  • La prise en compte de la composition sociale de Conakry avec un positionnement particulier sur les jeunes ;
  • La pérennisation des retombées positives de l’événement avec une accentuation des actions sur les problématiques liées à l’alphabétisation, la citoyenneté, l’accessibilité aux livres et le développement des infrastructures dédiées.

La cérémonie d'ouverture de cet événement mondial a eu lieu le 23 avril sous la patronage du président de la République de Guinée, Alpha Condé, et de la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova. Les premières activités ont été marquées par la tenue des "72 heures du Livre" et le mois d'août sera dédié aux thèmes de la jeunesse et de l'éducation.

En 2018, c'est Athènes a été nommée Capitale mondiale du Livre et un appel à projets pour 2019 est actuellement en cours.

Terminologie

Type d'événement

  • Evénement annuel

Localisation

  • AfriqueAfrique occidentaleGuinéeGouvernorat de Conakry

Thématiques

  • Education, recherche et formation
  • Animation et développement des territoires
  • Citoyenneté, jeunesse, diversité et dialogue interculturel

Partager